L'Escargot Migrateur

« Retour à la liste des actus

Actualités

En finir avec la dépolitisation des émotions dans nos équipes !

mardi 17 janvier 2023
Art et politique | Education populaire | Analyse des dominations

En ce moment, l’une des thématiques qui nous intéresse est l’observation des émotions, des affects qui traversent les groupes. Plutôt que de travailler uniquement sur les outils (ce qu’on vient chercher en formation à priori, mais en fait pas vraiment…), nous prenons du temps pour (entre autres) relier les questions de fond et les émotions ressenties par les individus.

L’idée, c’est que, dans un groupe, nos affects et nos émotions ne sont pas seulement le fruit de nos individualités et de nos parcours, mais aussi la production de notre organisation collective, de son fonctionnement.

Quand nous sommes en colère, tristes ou déprimés, il est alors nécessaire de sortir d’une analyse individualisant à outrance la situation.

Nos émotions et nos affects sont tout à fait les résultats de l’organisation du groupe et de son histoire. Trop de groupes se dissolvent par l’incompréhension de ces émotions trop fortes et trop douloureuses, alors que nous avons besoin de collectifs puissants pour résister et construire.

Coopérer, c’est se donner les moyens de sortir d’une analyse individualisante, dépolitisante et accepter de regarder ensemble ce qui se joue collectivement et qui s’exprime à travers les voix des individus.

Non, nos problèmes ne viennent pas du fait que Machin est un con... et qu'il apprenne à sourire et à dire bonjour ne nous sauvera pas...

Coopérer et agir en communauté, en collectif, c’est se donner les moyens que notre groupe vive, pense, regarde ses émotions, les comprenne et réagisse ensemble ! Accompagner le groupe, c'est le percevoir lui-même comme un individu, avec ses contradictions, ses désirs et ses peurs.

Ainsi, pour celles et ceux d’entre nous qui souhaitons améliorer les conditions de la coopération, cela nécessite alors de penser les dispositifs de travail comme des espaces qui sont là pour l’émancipation collective. Des espaces pour accompagner le groupe à s’exprimer, agir et grandir.

Il en va ainsi des équipes, des collectifs, des groupes communautaires et sans doute des sociétés.

Apprendre à coopérer, c'est construire une hygiène de groupe pour cesser de penser que tous les problèmes viennent de l'individu. C'est raffiner son analyse et réapprendre à lire sur nos affects les effets de nos organisations, de nos actions.

Alors , les émotions deviennent des informations précieuses pour comprendre et donc agir et avancer !

Au plaisir de vous retrouver et de partager !

Bien hâte de la suite avec vous, au coude à coude, avec tendresse et détermination,

somos nosotros